Opérations réalisées

Boitiers - objectifs - accessoires

medical

Nikon S

Ce Nikon S n’avait pas connu d’entretien certainement depuis sa première mise en service.

La dégradation naturelle des lubrifiants a fini par provoquer une rigidité des mécanismes.

Démontage classique pour un Nikon télémétrique, nettoyage interne, lubrification, réglage dela vitesses de translation des rideaux, ajustage des vitesses. Nettoyage de la visée et ajustage du télémètre.

Nikon S2 - Démontage - Article complet

Nikon S3 - Article complet

Nikon S2

Modèle spécial S2 - F

Ce Nikon S2 était incomplet et très usagé.

L’armement a été modifié et réparé avec des pièces de Nikon F.

Les rideaux troués remplacés par la pose de rideaux en titane. Pour son esthétique.

Il a été repeint en Navy Blue.

Nikon S3

Ce Nikon S3, en parfait état esthétique, avait un fonctionnement irrégulier.

Démontage classique pour un Nikon télémétrique, il a été entièrement révisé.

Nikon SP

Le Nikon SP est l’un des Nikon télémétriques le plus recherché et son prix est très élevé.
Il était le concurrent direct du Leica M3.

Très performant, la sortie du Nikon F reflex à un peu éclipsé sa notoriété.

Celui-ci, bien qu’en parfait état esthétique, le viseur et le télémètre ont nécessité un peu de nettoyage.

Nikon F

Le plus célèbre des Nikon, il a marqué son époque. Remise en état de l’armement.

Lubrification, nettoyage du module des lentes, réglage des rideaux et ajustage des vitesses

Nikon F2

Le Nikon F2 prend la relève de son ainé le Nikon F après plus de 10 ans de production.

Il est considéré comme le plus abouti de la gamme des F. Robuste, lourd, il est increvable.

Adopté par la majorité des photographes professionnels de son époque, il est encore aujourd’hui, un boitier recherché pour sa fiabilité par les utilisateurs de films argentiques.

Malgré tout, le manque d’entretien, la mauvaise qualité de certaines piles, ou, l’oublie de les retirer, il faut intervenir.
Ce ne sont pas des points faibles, pourtant, de nombreux F2 ont ces problèmes
Il y a aussi les chocs et leurs influences sur les mécanismes. Dans ces cas-là, on change les capots.

Les mécanismes
 

Les mécanismes du Nikon F2 sont beaucoup lus complexes que ceux de son prédécesseur, le F.
Ils demandent davantage de connaissances et de soins pour ses réglages.

Bien que conçu comme  » professionnel  » et l’un des appareils les plus robustes, après plusieurs décennies d’utilisations.
Et des millions d’images, l’entretien est indispensable. On ne fait pas 300 000 km avec sa voiture sans passer chez le garagiste régulièrement.

Le conteneur des piles
 

Lorsqu’il faut intervenir sur le conteneur des piles, le démontage du bloc miroir est obligatoire.
On ne dispose pas toujours d’une pièce de rechange. Dans ce cas, une réparation à base de résine renforce la solidité.

Souvent, le contacteur est oxydé. On le démonte, le désoxyde, modif la soudure, une couche de vernis évite une nouvelle dégradation.

Il est logique de démonter le bloc des vitesses lentes, de le nettoyer et de lubrifier les paliers des pignons au pique huile.
Effectuer une lubrification des mécanismes accessibles est aussi une bonne initiative.

Le compteur de vues


Lorsqu’il faut intervenir sur le compteur, le démontage du capot coté armement est obligatoire.
Plusieurs causes au dysfonctionnement.
Choc, c’est le cas, déchets de mousse, ressort cassé ( c’est très rare ) ou sorti de son logement.

Effectuer une lubrification du mécanismes d’armement est aussi une bonne initiative.

Nikon EL 2

Le Nikon EL2 est le successeur du Nikkormat EL, il est en version Ai. Est venu ensuite le Nikon ELW motorisable.

Les parties mécaniques sont quasi identiques, exception faite du couplage qui ne nécessite plus l’usage de la fourchette.

La partie électronique a été améliorée pour de meilleures performances.

 

Celui ci avait quelques problèmes, en particulier l’électronique ne fonctionnait plus.

C’est très ennuyeux pour un appareil géré à 90% par l’électronique.

Le démontage n’est simple, et quelques outils plus spécifiques ou l’art du bricolage s’impose.

Le circuit avait déjà été visité et une soudure incorrecte mettait l’ensemble en court circuit.

Le support du FRE était voilé et a été remplacé.

La mécanique demandait aussi de l’entretien.

 

Après les soins et les réglages, ce EL2 était de nouveau fonctionnel.

Nikon F3

Le Nikon F3 est le premier boitier professionnel de la marque avec le choix des vitesses automatiques ( Mode A ).

Tout comme son ainé le F2, il dispose de tout un système de moteur, dos et accessoires dédiés.

Démontage complet, remplacement du bloc obturateur et du cordon de couplage diaph, contrôles et réglages.

Nikon FM / FM2

Les Nikon FM ont été les premiers boitiers de la marque aux volumes plus réduits en comparaison des Nikkormat, F et F2.

Toujours d’une construction et d’une fiabilité irréprochables, ce qui ont fait leurs succès. Ils sont équipés d’une électronique simple qui, globalement, ne pose pas de problème.

Avec le temps et l’usage, deux problèmes peuvent apparaître.
La dégradation des mousses internes et un dysfonctionnement entre l’armement et le mécanisme du miroir par l’usure.

Le FM2 est construit sur la même base, avec un nouvel obturateur et une synchro flash plus rapides, ainsi qu’une électronique plus évoluée.
Ils peuvent utiliser le moteurs MD-11 et MD-12.

Sur ce FM, démontage, changement des mousses internes, réparation du dysfonctionnement du miroir, lubrification, remontage partiel, contrôles, réglages, remontage final.

Nikon EM

Première fabrication " le jouet "

Voilà des appareils qui valent actuellement des queues de cerises.
Appareil totalement économique fait pour les amateurs, beaucoup ont pris de l’age, mais fonctionnent encore parfaitement.
Même les optiques de la série E tant dédaignées à l’époque, ont fini par avoir une certaine cote, il suffit par exemple de voir la qualité et les prix d’un 100mm !!!!


Pourtant, il mérite le respect, mis à part pour les inconditionnels des réglages manuel.
Avec son look un peu F3 (créé par le même designeur italien) et ses vitesses automatiques, il est petit, léger, discret, un véritable  » vest pocket  » à la Nikon !
La première version que je surnomme  » le jouet  » avait un gainage plus lisse et des boutons bleus. Par la suite, le second modèle avait le gainage habituel granité et des boutons chromés, il faisait plus sérieux…

Son système de mesure est particulièrement précis et se plante rarement…

Nikon Beaucoup plus qu'une légende

L'équipe vous prépare de nouvelles informations

Retour en salle d'Op