Un peu de technologie

La réparation est un métier...

C'est aussi une passion

Cette page n'a qu'un but, vous expliquez une procédure de réparation.

Je décline toute responsabilité si vous cassez vos beaux jouets... Ça, c'est dit !

Remplacement des rideaux

Méthode pour Leica M

Avertissement

Les Leica M sont toujours des appareils très couteux. Si vous décidez d’intervenir sur l’un d’eux, soyez sûr de vos gestes.
Une mauvaise manipulation et/ou des mauvais réglages peuvent rendre votre appareil inutilisable.

Vous serez obligé de passer par la case réparateur.

Ils n’apprécient pas du tout les appareils démontés hors ateliers et peuvent refuser la prise en charge de votre appareil.

Réfléchissez bien avant de vous lancer dans cette aventure.


En dehors de la valeur marchande et/ou de la réputation, un Leica n’est pas un Zorki ou un Zenith.

Avant-propos

Afin de réussir au mieux le changement des rideaux sur un appareil,
lisez la méthodologie des bases de cette opération toujours très délicate :

Bases des changements de rideaux

Les Leica M ont des particularités qui les différencient des autres marques.

Première étape…

Le démontage du boitier :
Il est obligatoire de démonter l’appareil pour cette opération.
Cela demande un outillage spécifique pour Leica.

Démontage du capot supérieur :

Coupelle du déclencheur, levier d’armement, griffe flash, bouton des vitesses, compteur
et fixation capot sur M2, manivelle ou bouton de rembobinage
(plusieurs types sur M3), les prises flash, et la petite vis dans le
haut de la baïonnette.
Le dos, les leviers du retardateur et du sélecteur de cadres,
les 4 vis avant du corps, 1 en bas, la protection du fond.

Si vous avez eu le courage d’aller jusque-là, on va poursuivre…

Pour être bien à l’aise dans les diverses manipulations, il faut démonter :
Le retardateur, l’entrainement du télémètre (galet, bras, limiteur, vis, etc)
la chambre, le bloc des vitesses lentes.
Idéalement, on démonte aussi le frein pour un nettoyage.

Vous avez eu le courage d’aller jusque-là ? Alors la suite…

Seconde étape…

Le démontage des rideaux :
Lorsque tout cela est démonté, on procède au retrait des rideaux.

Avant tout, il faut relâcher la tension des ressorts.
Dans le fond, il y a les deux tenseurs. Avec un tournevis plat adapté
il faut faire une pression et tourner pour relâcher les ressorts.
Si ça résiste  » surtout ne pas forcer  » ! Trois solutions :
1/ Une petite goutte d’huile (très petite) peut libérer le tenseur.
2/ Si rien n’y fait, c’est plus délicat, il faut dévisser légèrement
les fixations des tambours, mais c’est une autre histoire…
3/ Si rien n’y fait, confiez votre appareil à un spécialiste, c’est plus raisonnable !

Ensuite, bien repérer au feutre ou mieux avec un traçage dans le métal,
les bords des collages des rubans du premier rideau sur les tambours de réceptions.
Selon le modèle, repérer précisément le bord du collage du second
rideau sur le gros tambour.

Sur les modèles M2 et M4, ce rideau est maintenu par une pièce métallique vissée, ce qui facilite le remontage.
Vous pouvez retirer les rideaux, en les décollant délicatement.
Faire à l’identique pour les rubans.
Nettoyez complètement les restes de colle, il faut que ce soit propre.

Rappel :

Le plus important est la position du second rideau et des
rubans du premier rideau sur les tambours correspondants.
Sur les tambours des tenseurs cela ne demandent qu’un collage bien positionné parallèlement.

Troisième étape…

Les anciens rideaux : Si vous en êtes là, vous avez remarqué que l’un des tirans des rideaux comporte une chicane dans laquelle vient se positionner l’autre tiran.
Il est très important que cette chicane ne soit pas déformée lors des prochaines manipulations.
C’est là qu’intervient l’utilisation de la  » cuillère à café d’autoroute « …
Cette dernière, se place dans la chicane pour conserver l’écartement, éviter un écrasement ou déformation.

C’est le moment de retirer les anciens rideaux des tirans.
Comme vous pouvez le voir sur les photos, on commence par soulever doucement les rabats au-dessus des rubans à l’aide d’une lame de cutter. Attention, c’est cassant.
Puis, bloquez les tirans dans le creux d’une règle en métal ou un
autre moyen pour maintenir en place.
Avec un tournevis plat, écartez les tirans pour dégager les anciens rideaux.
Ceux-ci retirés, l’écartement des tirans doit être ajusté pour permettre
une mise en place des nouveaux sans difficulté. (maximum 3mm).
Bien nettoyer l’intérieur des tirans, pour qu’il ne reste ni colle ni morceau de rideau.

Quatrième étape…

Les nouveaux rideaux :
Les anciens rideaux sont utilisés pour en pendre les mesures.
Il faut impérativement couper les nouveaux exactement aux mêmes dimensions.
(Pour la matière, voir chez Aki Asahi au Japon, c’est d’une très bonne qualité.)
Bien faire attention au sens d’enroulement des rubans, afin de placer les
nouveaux rideaux avec la face tissée vers l’avant de l’appareil.

Attention, la suite est encore une opération délicate… Le collage.
Maintenir les tirans avec du scotch de peintre sur une surface plate.
Préparez le positionnement des rideaux face aux tirans pour pouvoir
faire rentrer les rideaux dans les espaces des tirans,
(faire des essais sans colle).
Il faut mettre sur le bord du rideau, une fine ligne de colle et insérer le
rideau dans l’espace du tiran en allant le plus profond possible.
Pour cela, j’utilise une colle type Superglue en gel à prise lente
de 60 secondes qui laissent un peu de latitude pour le placement.
Positionné correctement, surtout pas de travers, on patiente sans
bouger le temps de la polymérisation.
Il faut alors refaire le sertissage comme à l’origine.
Pour cela, j’ai façonné une pince ordinaire afin d’avoir d’un côté
une pointe, de l’autre une partie plate qui permet de ressaisir le tiran
qui comporte la chicane.
On utilise les points des sertissages d’origines progressivement.

Cinquième étape…

Remontage et réglages :
Encore de longues explications qui seront développées prochainement.

Globalement, le remontage se fait à l’inverse du démontage.

Les réglages pour la tension des rideaux sont abordés ici :
Bases des changements de rideaux
(ouverture dans un nouvel onglet)

N’oubliez jamais de consulter les notices de réparations.